Casse tête d’ID dans Salesforce Marketing Cloud

Plusieurs années de travail sur SFMC et toujours la même interrogation de la part de l’utilisateur qui me fait face :

« C’est quoi tous ces ID ? je ne comprend rien… »

Effectivement quand nous allons dans Contact Builder, sur la liste All Contacts et sur la fiche d’un contact, nous voyons beaucoup d’ID.

On va tenter de démystifier tout ça.

D’abord, allons au plus simple et vers l’ID que tous le monde connait : La subscriber key (ou clé de l’abonné).

Subscriber Key

C’est un attribut de Email Studio qui est utilisé comme un identifiant unique pour les enregistrements de contacts. Il a une relation univoque avec les abonnés et est immuable (ne peut être modifié une fois défini). Il s’agit d’une propriété définie par l’utilisateur pour qualifier ces contacts. Nous reviendrons dans un prochain article à l’utilité de la liste All Subscribers.

Subscriber ID

Semblable à la clé d’abonné, il est utilisé dans le backend de Salesforce Marketing Cloud et n’est pas visible, sauf par des requêtes SQL/SSJS ou en API. Il est défini par le système.

Contact Key (ou clé du contact)

C’est un attribut de Contact Builder qui est utilisé comme identifiant unique pour le contact dans le modèle de SFMC et dans les groupes d’attributs qui peuvent être crées. Il s’agit d’un attribut défini par l’utilisateur.

ID du contact

Analogue à l’ID de l’abonné.

Primary Key (Clé primaire)

Elle sera utilisée comme identifiant unique dans l’extension de données. Elle permet de rendre unique chaque enregistrement d’une extension de données. Ainsi on pourra appliquer les règles de la base de données relationnelle, comme toute base de données SQL traditionnelle.

Il est donc possible d’avoir une Contact Key et une Subscriber Key différente car elles sont des identifiants uniques pour les différents modules de Salesforce Marketing Cloud.

Il faut voir un subscriber comme les coordonnées d’un contact, et les « vraies personnes » de votre base comme des contacts.
Par conséquent, l’abonné fait partie intégrante d’un contact.

Et maintenant un exemple !

Vous avez un nouveau contact « Nicolas Durand » ajouté à votre instance SFMC. Vous voulez communiquer avec Nicolas par le biais d’un journey qui comprend un email.
Pour ce faire, Nicolas devra être ajouté à Contact Builder. Lorsque vous l’ajoutez comme contact, vous définissez la « Contact Key ». En même temps, le système génère un « Contact ID » pour lui. Le système peut alors le considérer comme un contact par le biais du modèle de données et, grâce à cette Contact Key, le mettre en relation avec d’autres applications / attributs dans SFMC. Mais nous ne pouvons pas lui envoyer de courrier électronique car il n’existe pas en tant qu' »abonné » dans Email Studio. Il doit donc être ajouté aussi à Email Studio. Lorsque cela se produit, nous définissons une « Subscriber Key » et le système génère un « Subscriber ID ».

Le système reconnaît alors Nicolas comme un contact et un abonné.

En conclusion, il ne faut pas choisir à la légère la subscriber key et la contact key qui sont deux items fondamentaux pour un bon usage de Salesforce Marketing Cloud. Un bon choix vous évite des problèmes dans le futur (avec le process Deletion Contact notamment – qui fera lui aussi l’objet d’un prochain article !).

J’espère que ces informations ont été utiles ! Bonne journée les Frenchies !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s